1/04/2017

Guide pratique pour le Vietnam du Nord


Fin Novembre 2016,

Je m'envole pour le Vietnam du Nord. Je sens une appréhension monter et se mêler à une certaine hâte de découvrir enfin une partie de ce pays. Après la Grèce, sur ma bucket list, est inscrit le Vietnam. Premier vol long courrier, premier voyage hors Europe, premier voyage dédié entièrement à la photographie. Autant vous dire que quelques semaines avant mon départ, j'aurais aimé bénéficier d'un guide pratique pour m'organiser au mieux, regroupant autant les questions basiques, évidentes que complexes. C'est pourquoi j'ai décidé de vous faire part de mon guide pratique de voyage basé sur mes expériences vécus au Vietnam. Retrouvez également mon article sur comment préparer son voyage photo avant de partir au Vietnam. Let's go?

Sommaire

1. Choisir sa destination et l'état d'esprit de son voyage
2. Établir un itinéraire
3. Choisir sa période de départ
4. Qu'emporter dans ma valise?
5. S'occuper de la paperasse: passeport ou visa?
6. Et côté santé? Vaccins, médocs, paludisme?
7. Réserver son vol
8. Où passer une bonne nuit?
9. Money money money
10. L'hygiène au Vietnam
11. Faire attention à sa sécurité
12. Les essentiels à emporter



Il me semble évident qu'avant de se jeter corps et âme dans son voyage, il faut définir sa destination. Le Vietnam, mais où? Nord, Sud, Est, Ouest... En bas, en haut, à droite, à gauche... Votre choix découle aussi de l'ambiance que vous désirez pour ce voyage. Peut être voulez-vous découvrir des lieux qui vous hante à cause de Pinterest? Pour cela de petites recherches s'imposent. Les questions à se poser sont: "Pourquoi je pars là-bas? Qu'ai-je envie de vivre, de découvrir?". C'est un voyage basé sur la détente, un reportage photo, des découvertes culturelles, une aventure humaine?

Pour ma part, j'ai décidé de partir au Vietnam du Nord pour un reportage photo et une aventure humaine hors-norme. Nous allons donc nous attarder sur cette destination. J'ai trouvé cette partie du pays plus intéressante pour réaliser mes clichés. J'étais aussi conditionnée à retrouver certains endroits que je rêvais de voir de mes propres yeux. La dimension humaine pour ce reportage m’intéressait plus que de découvrir des lieux assez touristique.



Le choix d'un itinéraire est tellement intime et précis. Tout découle comme je le disais de vos envies et des choses que vous voulez vivre. Il faut savoir que rien ne sert de tout planifier heures par heures. Définissez où vous aimeriez être chaque jour en fonction du logement et laissez vous vivre. Ressentez, ouvrez les yeux... Ces moments uniques ne se représenterons peut-être plus jamais. Il ne sert à rien de se stresser. Comment faire de bonnes photos si vous le temps vous manque où vous préoccupe? Laissez-vous du temps pour capter chaque instant qui vous semblerons précieux. Il faut avant tout que cela raconte une histoire et pour cela, s’imprégner du lieu est la première chose à faire. Ressentez l’atmosphère. Pour ma part, je vous fait découvrir mon itinéraire. Peut-être vous sentirez-vous inspirés par mes clichés dans mes futurs articles sur le Vietnam et aurez envie de découvrir ces endroits.



Il va falloir choisir la période la plus propice pour partir dans le Vietnam du Nord. Il serait dommage de ne pas profiter de son voyage à cause d'une mauvaise météo: trop de chaleur, trop de pluie. Oui mais alors quand partir? Il me semble que la meilleure période pour partir est celle de fin Novembre. On évite bien la pluie et on bénéficie d'un beau temps. Pour ma part je suis partie du 21 Novembre au 4 Décembre.

Pour le temps, tout dépends dans quelles régions vous vous invitez. Avant de partir, j'avais regardé la météo sur internet sur ce site pour faire mes valises et les températures et prévisions étaient fidèles.

En ville, à Hanoï, j'ai pu bénéficier d'un temps supportable de 30° lors du début de mon voyage un 22 Novembre. A la fin, quelques jours avant mon départ, les températures ont chutées à Hanoï à environ 20°. Il faut bien sûr aussi penser à l'humidité constante... Oui, à la fin, vous serez habitués à elle. Promis! Moi qui déteste la chaleur et coller, j'ai trouvé qu'elle n'était pas trop envahissante en cette période. Cela peut juste choquer à la sortie de l'aéroport. Une douce chaleur vous enveloppe et le pull de l'avion se retrouve vite dans le sac à dos.

Si vous vous aventurez en montagne, par contre, les températures peuvent chuter à 10°. La nuit on est confronté à du 5°, voir du 1°. L'humidité n'est plus présente, il fait frais et on dit quelques fois bonjour à de petites averses. Selon votre itinéraire il faut donc penser à la météo et prévoir des vêtements et équipements adaptés.



Si vous partez comme moi en mode reportage pour dormir dans des maisons sur pilotis en montagne, oubliez bien sûr les tenues habillées et misez sur le confortable, le pratique. En cette période de fin Novembre, privilégiez la parka imperméable ni trop chaude, ni trop froide. Capuche oblige: pratique à 100%. De bonnes chaussures de marche. Moi, je n'aime pas les chaussures de rando... Alors, j'ai opté pour mes Nike. Hyper confortables et j'ai pu marcher dans la boue avec (c'est mal) mais pas d'eau à l’intérieur (j'ai été surprise). Un essentiel à emporter: le sac à dos imperméable pour transporter le matériel. Si vous le pensez trop lourd et que vous voulez juste emmener un appareil avec vous et pas toute l'artillerie, n’hésitez pas à acheter un petit sac à dos sur place à 10€. Pour une ou deux journées, cela sera pratique et ça vous tiendra moins chaud en ville. Bref, ça peut dépanner. Le gros sac à dos pourra plus vous servir en montagne qu'en ville parmi la foule... Vous aurez ainsi le temps de changer d'objectifs, de sortir le trépied devant une jolie cascade pour une pause longue, etc... Prévoyez également une casquette et des lunettes de soleil pour vous protéger. Pour les vêtements en général prévoyez des vêtements couvrant votre peau pour éviter de vous faire piquer par les moustiques (si il y en à). En général, à cette période il y en à vraiment très peu car c'est l'hiver là-bas.


Pour les journées en ville telle que Hanoï, prévoyez t-shirts et petit gilet à mettre dans le sac à dos. Il vaut mieux privilégier les couches de vêtements pour que ce soit pratique et vous adapter selon le taux d'humidité. Les petit jeans ou chino léger sont idéaux (on garde la classe en tout circonstance, on est pas non plus de vieux randonneurs). En montagne, des jeans et pulls sont recommandés. Avec un gros pull pour la nuit si vous dormez à moitié dehors, un pyjama doudou qui tient chaud et de grosses chaussettes.


12 heures à l'aller et 13 au retour, ça n'est pas rien. Veillez à choisir une tenue confortable car l'essentiel est d’être bien installé sans être saucissonné. Aujourd'hui, on à de la chance, on évite le survêtement multicolore des années 90. Prenez également une écharpe. Elle pourra vous réchauffer la nuque en plus de la couverture de l'avion ou servir d'appui tête pour faire dodo si vous n'avez pas de coussin confortable. Pour les filles, évitez les soutien-gorges inconfortables si vous ne voulez pas avoir cette impression que les armatures fassent parties intégrantes de votre corps à la fin du vol. On y pense pas assez. Privilégiez donc une brassière. De toute façon, à votre arrivée, vous pouvez toujours aller vous changer dans les toilettes. Mais faut-il alors prévoir des vêtements de rechange dans votre petit sac à dos cabine. :)



Une fois la destination choisie et l'itinéraire établi, il est temps de se fournir les papiers dont on à besoin pour partir. A partir du 1er Juillet 2015 jusqu'au 30 Juin 2017, le visa touristique n'est plus obligatoire pour les voyages de moins de 15 jours. Il vous faudra alors seul votre passeport si vous ne partez que 2 semaines.

Pas de passeport? J'ai réussi à avoir le mien en 1 semaine en passant directement par la mairie en expliquant gentiment mon cas. Je l'ai eu rapidement, peut être que vous aussi. Veillez quand même à vous y prendre à l'avance! On ne sait jamais et tout cela dépends aussi des périodes.


Avant de partir, vérifiez si vous êtes à jour dans vos vaccins. Rien n'est obligatoire avant de partir au Vietnam mais prenez tout de même vos précautions, ne sait-on jamais, je ne suis pas médecin. Autre chose très connue avant de partir dans les pays tropicaux, les médicaments pour prévenir et traiter le paludisme. Une piqûre de moustique est vite arrivée et qui sait ce qu'il peut arriver... Je me suis renseignée sur les zones impaludées au Vietnam. Normalement, l'hiver il y à très peu de moustiques dans les régions citées plus haut dans mon itinéraire. Néanmoins, par précaution, je vous conseille de prendre rendez-vous chez votre médecin afin de demander plus d'informations sur le sujet.

En savoir plus <


Il est nécessaire de réserver votre vol quelques mois à l'avance pour avoir un bon prix et bien vous organiser d'ici le départ. Pour ma part, je suis passée par Vietnam Airlines. Quelques mois à l'avance les prix peuvent varier de 500 à 600€. Je vous conseil néanmoins les vols de nuits. Départ, aéroport Paris-Charles-de-Gaulle et arrivée à l'aéroport international de Nội Bài pour Hanoï, le vol fut agréable (pour un vol de 12h sans escale), je ne vous fais pas de dessin. On prends notre mal en patience comme tout le monde. Le personnel était aux petits soins. Coussin, plaid, pochette contenant les essentiels de voyage (masque pour dormir, boules quies, kit brosse à dents...), casque pour regarder des films (il y avait même Le monde de Dory ♥), écouter la musique... Les repas sont bons et l'appareil est hygiénique. La prochaine fois, je me ruine et passe en premium. Ha ha. Par contre, il n'y à pas moyen de s'enregistrer en avance... Un peu dommage... A l'arrivée, des taxis sont à disposition.
Vous pouvez également prendre un bus pour 30.000 VND (Vietnamese Dongs) qui équivaut à environ 1€50. Retrouvez plus d’informations par ici <



Les prix des chambres d’hôtel ou nuits en Air Bnb sont abordables (40€ à 60€). Dans tout les endroits où j'ai pu dormir, les pièces et le linge étaient propres avec un bon service. Par contre dans chacun de ces endroits l'isolation laissait à désirer et j'ai pu constater que c'était comme cela pour tout le monde, hôtel 3 étoiles ou petite maison dans les montagnes... On entends par conséquent les bruits extérieurs comme les coqs, les chiens aboyant, la musique de la rue. Bref, dites vous que vous ne partez pas non plus à Notting Hill et qu'au Vietnam tout le monde vie comme cela (ou presque). L'important est de dormir dans un endroit propre et sécurisé. Prévoyez donc les boules quies et lisez les avis sur internet... 




 39 Gia Ngu street, Hoan Kiem District,Ha Noi City, Vietnam








La monnaie au Vietnam est le Dong aussi appelée VDN pour Vietnamese Dongs. Pour l'argent, le plus simple est d'aller retirer à un distributeur sur place à Hanoï ou à l'aéroport. Comptez environ 4€ pour 100 000 VND et 21€ pour 500 000 VND. Dans quelques boutiques en ville, vous aurez l'occasion d'utiliser votre carte bleue mais prévoyez tout de même assez de monnaie pour la nourriture, les petits achats...

Bien-sûr, il faut se mettre dans l'esprit que vous partez dans un pays pauvre et que vous risquez de mettre à l'épreuve votre personne côté hygiène. Ce qui m'a le plus interpellé est l'hygiène dans la plupart des "cuisines" de restaurants. La street food est certes photogénique mais peu hygiénique du fait qu'elle traîne toute la journée par terre sur les trottoirs dans de simple bol ou tapis entres pieds sales, scooter, poussières et chiens... Tout le monde touche à tout et impossible de vous dire qui à mit ses mains dessus. Tout et n'importe quoi est transporté en scooter et j'ai même vu de gros paquets de pâte se faire transporter à l'air libre... Bref, si tu ne veux pas attraper une mauvaise intoxication alimentaire, même si les fruits semblent colorées et les mets salés appétissants, tes fesses tu poseras dans un restaurant correct.


Même en faisant attention, j'ai réussi à tomber malade 24h... A chopper un sale rhume en prime. J'ai perdu 7 kg et ne me nourrissais plus que de riz, de "pain", de gâteaux et de Coca-Cola. Des clémentines par ci, par là. Malheureusement, ce ne fut pas si idyllique que ça pour moi.

Concernant l'eau, il faut consommer des bouteilles non ouvertes avec le petit film plastique vous avertissant qu'elles n'ont pas été utilisées. Ne buvez surtout pas l'eau du robinet et servez-vous des bouteilles d'eau dans les hôtels pour vous brosser les dents... A force, on s'habitue.




Peut importe la destination il faut toujours faire attention à sa sécurité. Évitez les endroits à risques, les personnes douteuses. Beaucoup nous accoste et nous demande de les suivre... Il est sympathique de faire des rencontres mais restez sur vos gardes et ne vous aventurez pas n'importe où (surtout seul). Gardez toujours une carte de la ville, de la monnaie, votre téléphone portable, des numéros et adresses importantes sur papier, une trousse à pharmacie et une batterie externe pour téléphone portable sur vous. Évitez de vous faire remarquer et ne montrer pas à tout bout de champs vos objets précieux (téléphone, appareil photo, bijoux...). Gardez votre argent prêt de vous et ne prenez que quelques billets dans vos poches pour payer rapidement une bricole. N'utilisez pas de sac à dos à ouvertures faciles et utiliser une parka avec poches intérieures ou poches zippées. N'oubliez pas néanmoins de profiter de votre voyage! ;)

> UN SAC A VIANDE

Lorsque l'on est pas sûr de la propreté du linge de lit dans les hôtels ou chez l'habitant, il est bon d'avoir sur soi un sac à viande pour se protéger des saletés et également du froid, pourquoi pas (même si ça reste léger).

> DES BOULES QUIES

Comme je vous le disais, dans l'avion et pour dormir dans les hôtels vous allez en avoir besoin pour trouver le sommeil. Rare sont les logements où l'on n'entends pas des chiens aboyer ou des poules faire la fiesta.

> SERVIETTE EN MICROFIBRE

Elle à la particularité de sécher vite en milieu humide et prends beaucoup moins de place qu'une serviette normale. Quand les serviettes de bain peuvent être manquantes ou douteuses, miracle, elle vous sauve la vie.

> LINGETTES DÉSINFECTANTES ET INTIMES

Idéales pour se laver les mains avant de manger et après avoir utilisé les WC. Il faut savoir que l'on peut se retrouver dans des WC particulièrement insalubres... Il faut donc tout prévoir. Vous serez bien content, croyez moi...


> TROUSSE A PHARMACIE

A transporter dans votre sac à dos pour vous sauver la mise en cas d’intoxication alimentaire ou autre. Prévoyez des médicaments contre le rhume, les intoxications alimentaire, les troubles digestifs, les maux de tête. Pastilles pour la gorge, un spray anti moustiques, des sparadraps, coupe ongle et pince à épiler. Bref, on joue les paranos, il vaut mieux. ;)

> APPRENDRE UN PEU LA LANGUE

Connaitre les basiques de la langue est essentiel pour communiquer et se mêler à la population. Un bonjour, un merci peut amorcer un lien, des émotions. Pour réaliser mes clichés, parfois, il était essentiel d'établir la communication. La plupart des vietnamiens aiment se voir en photos et son fières de faire l'objet de votre intérêt. Ensuite, il est primordiale de respecter les personnes qui ne sont pas prêtes à communiquer et à se prêter au jeu. C'est pour cela que discuter et rigoler un peu peut détendre l'atmosphère. Il est important de partir dans un état d’esprit où respect et échange font partis de votre vocabulaire. J'ai pu apercevoir des photographes qui prenait leur sujet pour des bêtes de foire et cela m'a profondément énervé.


J'espère que ce guide vous aura permis d'en apprendre plus avant de partir pour le Vietnam du Nord. Pour ma part, ce sont les choses que j'ai apprises lors de mon périple et que j'aurais aimé connaitre avant de partir. Il est aussi nécessaire de comprendre qu'un voyage, en plus de s'organiser, se vit. Nous pouvons donc être confortés à des éventements inattendues. C'est toute la beauté de notre vie sur cette terre. J'ai hâte de vous dévoiler le reportage sur le blog. Dans cet article, je vous ai fais part de mes petites photos iphone. :)

A bientôt

6 commentaires

  1. J'aime beaucoup ces articles récap qui permettent de bien préparer un voyage :) (si jamais tu pars un jour en Thaïlande, j'avais fait celui là : http://horsdutemps.fr/la-thailande-itineraire-infos-pratiques/) (et je me suis amusée à faire un article sur la préparation des voyages en général : http://horsdutemps.fr/conseils-voyage-etranger/) . C'est vrai que pour un pays tropical, la météo est plus importante qu'il n'y parait ;) J'ai des amis qui sont allés au Vietnam pendant la période sèche, et ils ont vraiment beaucoup souffert (jusqu'à aller à l'hôpital ><)(alors que ce sont de grands gaillards !). Pour l'humidité constante, c'est un peu ce qui m'a retenu de prendre mon réflex avec moi en Thaïlande.
    Oh, tu as absolument raison d'apprendre 2 / 3 mots du pays. Je trouve comme toi que c'est une forme de respect envers les habitants du pays de savoir dire bonjour et merci dans la langue du pays. Je suis toujours énervée de voir des touristes qui en France disent "hello" au lieu de "bonjour" ^^:)
    Du coup, si je comprends bien tu es partie toute seule ? C'était la première fois ? (je flippe toujours un peu de partir en vacances seule)
    Bref, il me tarde de voir tes photos de ce pays !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Julie pour ce gentil mot!
      Oui j'adorerai partir en Thaïlande pour assister au festival des lanternes à Chiang Mai! J'ai loupé celui de cette année mais c'est un moment à vivre noté sur ma Bucket list :) J'irai voir tes articles avec plaisir.
      Oui il faut faire attention mais au mois de Novembre c'est agréable :) Pour l'humidité et le matériel photo, j'ai écris un article que tu pourras aller consulter sur le blog : http://www.daysofcamille.com/2016/10/mon-sac-photo-pour-le-vietnam-rolltop.html J'avais un peu peur aussi mais au final: AUCUN SOUCIS avec mon 5dm3 . Il à tenu le choc et j'ai bien sûr fait attention à lui (silicagel, boite étanche, protection pluie...)
      Hé oui je suis partie seule mais ça n'était pas le première fois :) Ça l'était juste pour le fait de partir hors de l'Europe haha (grave flippant). D'ailleurs je repars bientôt en Asie en Avril, cette fois au Japon! Profitons ♥

      Supprimer
  2. ça donne envie de partir en vadrouille !

    RépondreSupprimer
  3. C'est très courageux de partir dans un pays totalement dépaysant comme tu as fait , je t'admire ! les photos sont magnifiques et ton article est très intéressant. J'ai hâte de voir ton reportage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! :) C'est gentil! J'avais quelques appréhension! Tout ne s'est pas bien déroulée, (quelques imprévus) parfois cela arrive mais j'ai quand même réussi à profiter de la population locale très sympathique et des superbes paysages.

      Supprimer

DAYS OF CAMILLE © - DESIGNED BY HERPARK